RETOUR PAGES PERSO

 

 

Présentation

Coopération

Pères Blancs

La_Kabylie

Taguemount- Azouz

Excursions

Courrier et retrouvailles

Poésie et bibliographie

Liens favoris

Nouvelles des Anciens

 

 

Kabylie, espace de vie

 

 Kabylie, pays aimé de mes vingt ans,

 A tes enfants, j’ai appris les continents.

 Belle et vaste contrée aux villages perchés

 Y a-t-il un sentier où je n’ai cheminé ?

 Les découvertes étaient nombreuses, les rencontres

 Inhabituelles : femme au fagot, garde champêtre…

 Espace de vie à la mesure des gens, pourquoi avoir tenté tes enfants ?

   GeLamBre. 2002     

 

 

 À 

 MOULOUD

 FERAOUN

 

 Auteur 

-

cle 

 Maître

du

rétrO  

 Ouvrier

assid 

 Unique

instituteuR  

 Louable

dactylO  

 Observateur

émU  

 Utopiste

impartiaL  

 Défenseur

du

duO  

 Fugace

flambeaU  

 Etoile

pour

MyriaM  

 Relais

kabylE  

 Acteur

humaiN  

 Obscur

médiateuR  

 Ultime

aliné 

 Naïf

gaillarD  

Fouroulou Menrad. GeLamBre 2002

 

 

 

 

HALTE AUX MASSACRES !

Habibi, mon ami, je crains pour toi:

Au nom d’un Dieu à leur aloi,

Les terroristes ont tous les droits,

Tuer, mutiler, provoquer l’effroi,

Ecarteler sans le moindre émoi.

 

Arbitraires sont leurs jugements,

Usurpatoires, leurs fondements,

Xénophobes, leurs agissements.

 

Mais toi, qu’as-tu à te reprocher ?

Absolument rien : là est le danger.

Souviens-toi : tout est péché :

S’instruire, se distraire, se raser,

Aller au marché, faire son armée,

Converser avec l’étranger,

Refuser la vie programmée,

Elire le "mauvais" député,

Survivre à leurs atrocités.

GeLamBre 2002

 

 

SUR LE SENTIER DES OUADHIAS.

Suant sous un soleil accablant,

Une jeune femme remonte péniblement,

Rapportant un ballot de chiendent…

 

Le coopérant descend en sautillant,

Evitant tout regard compromettant.

 

Satisfait de son métier,

Enivré par la liberté,

Notre homme va se balader.

Taguemount est derrière lui.

Il devine quelques gourbis

Entre les figuiers de barbarie.

Rien, plus rien ne le soucie .

 

Des hommes, ici, ont jadis combattu ;

Et, pour Yamina, certains ont été pendus :

Signes probants de l’honneur de la tribu.

 

On a mis fin à ces conflits séculaires.

Un oued sert, dorénavant, de frontière !

A ses abords, la végétation est prospère :

Digitales, acacias, roseaux et fougères.

Hors de son lit, les grenadiers ont tout pour plaire :

Irrésistible ombrage et fruits qui désaltèrent…

Après avoir franchi le gué, la montée est régulière,

Sur l’étroit sentier qui mène à l’école des Pères.

 

  GeLamBre août 2004

 

 

Bibliographie:

Le Fils du Pauvre FERAOUN Mouloud Le Seuil 

 1954

Algérie BRACHEMI M. du Tourisme (Dz)

1968

La Grande Kabylie … DJEBAR ET DARBOIS Min.Information(Dz)

1969

En Algérie BOUDJEDRA Rachid Hachette 

1971

On les appelle Pères Blancs   Le Sarment

1984

Taguemount-Azouz (monographie) GENEVOIS Henri PB Edisud; Inalco(Dz)

1995

Itinéraire du dernier coopérant… DURAND Joseph L'Harmattan 

1997

L'Algérie au cœur Revue_GEO   

1998

Hommes et Femmes de Kabylie CHAKER Salem Edisud; Inas-Yas (Dz)

2001

France et Algérie … MARSEILLE Jacques Larousse 

2002

Algérie Revue_ULYSSE  

2003

Algérie Revue_Hist.et Patrimoine  

2003

 

 

Présentation

Coopération

Pères Blancs

La_Kabylie

Taguemount- Azouz

Excursions

Courrier et retrouvailles

Poésie et bibliographie

Liens favoris

Nouvelles des Anciens

Gérard LAMBERT 2 Av. des Genêts

35220 CHÂTEAUBOURG (France)

Page pour usage personnel

Fond de page : Carte IGN n°44-1964

 VSNA © GeLamBre