RETOUR PAGES PERSO

 

Présentation

Coopération

Pères Blancs

La_Kabylie

Taguemount- Azouz

Excursions

Courrier et retrouvailles

Poésie et bibliographie

Liens favoris

Nouvelles des Anciens

 

 Pères Blancs ...

               *

L'ordre des Missionnaires d'Afrique fut fondé en 1868 par Charles LAVIGERIE, évêque d'Alger.

Il était convaincu que l'Église d'Afrique avait besoin d'apôtres, d'hommes d'un dévouement "plus qu'ordinaire". Ils seront Pères ou Frères, catéchistes, responsables d'orphelinats ou d'écoles.

*LAVIGERIE ( Larousse )

 

 

 

 et Sœurs Blanches :

 

"Mais malgré le zèle des Missionnaires, leurs efforts ne produiront jamais de fruits suffisants s'ils ne sont pas aidés de femmes apôtres ..."

Marie-Renée ROUDAULT ( une Bretonne ) prononce ses premiers vœux en 1873, sous le nom de Sœur Marie Salomé. À 35 ans, elle est élue supérieure de la Congrégation des  Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique.

 

 N.D. d'Afrique (L'Illustration)

 

 

 

 Leur travail en Kabylie :

" Les archives des Pères Blancs sont irremplaçables pour la connaissance de la Kabylie de la fin du 19ème siècle. Les missionnaires ont été d'excellents observateurs de la société kabyle et de fins connaisseurs de tous les aspects de la culture berbère… Les données ethnographiques sont donc abondantes et les descriptions de traditions aujourd'hui disparues sont riches en détails… En cela, les archives missionnaires sont une source d'informations rares qui viennent compléter les apports de la tradition orale berbère. "

N° du Fichier de Doc. Berbère

Mémoire de K. Dirèche-Slimani 1987

 

 

 Une vingtaine d’écoles en Kabylie :

L’école de Taguemount fut ouverte dès 1873. L’internat était, à l’origine, destiné à former une élite chrétienne. Par leur niveau d’étude et d’instruction, les élèves chrétiens deviendraient des modèles de réussite à imiter.

La Kabylie a compté jusqu’à une vingtaine d’écoles congré- gationnistes. Les écoles de filles étaient tenues par des Sœurs Blanches. Et si au départ, leur principale activité était l’ouvroir de tissage et de couture, elles proposeront une formation plus large…

 L'école vue du jardin.

 

 

 

 Leur action en matière de santé :

" Il ne faut pas oublier non plus l'importance effective et symbolique de toute l'action médicale des Pères Blancs et des Sœurs Blanches ( soins, prévention médicale et sanitaire, dispensaires et hôpitaux...), qui représentait souvent pour la population Kabyle la seule possibilité de se soigner. "

Père Élan

K. Dirèche-Slimani ( Mémoire de 1987 )

 

 

 Dans les années 80 : une présence .

 

"Aujourd'hui, nous sommes de plus en plus amenés à demeurer dans la disponibilité, sans branche où nous accrocher. Sans action définie. En tout cas, sans action définie par nous.

Qu'est-ce qui nous reste? Être là, différents. Et peut-être, par cette différence, cette altérité, découvrir des valeurs complé- mentaires..."  

Sur le chemin de l'école (GEO)

Témoignage de Pierre

 

 

Présentation

Coopération

Pères Blancs

La_Kabylie

Taguemount- Azouz

Excursions

Courrier et retrouvailles

Poésie et bibliographie

Liens favoris

Nouvelles des Anciens

Gérard LAMBERT 2 Av. des Genêts

35220 CHÂTEAUBOURG (France)

Page pour usage personnel

 VSNA © GeLamBre